Petit résumé d'une étude astrologique sur le thème de Gabriel Matzneff

Par Marc Lacroix, La Feuille Littéraire, n°5, 01/01/1989

En d'autres temps il eut été mousquetaire, maniant l'épée comme il convient à un gentilhomme fier, non conformiste, indépendant de la mode, quelque peu libertin mais sans se départir d'un sens aigu de la justice. Gageons cependant qu'il eût écrit ses mémoires et qu'elles eussent été croustillantes.
La destinée dans son ensemble est marquée par un esprit incisif, fin et pénétrant et Marsn au Fond du Ciel aspectant la Lune et tous les angles, est comme un chaudron infernal près de Pluton, distillant les passions, l'ardeur et le courage. La constellation de l'Hydre peut développer les émotions au détriment de la paix du coeur, voire de la santé. L'homme est naturellement concentré, doué d'une excellente mémoire, attentif, orgueilleux mais aussi hardi, parfois exagéré, cependant doué d'un sens artistique et d'un étonnant pouvoir d'appréciation. Se trompe bien rarement sur les êtres et les choses de quelque ordre qu'elles soient.
Quoique fort bien équilibré par la répartition des planètes lourdes dans le zodiaque, la part d'hérédité paternelle est forte avec le Soleil Lion en IV et les goûts ludiques se portent bien naturellement vers la jeunesse (filles ou garçons). Vénus conjoint à Mercure et à Neptune en Ve maison, recevant les rayons d'Uranus, de Jupiter et de la Lune, tendresse payée de retour. La présence de la constellation de la Girafe à l'Ascendant qui confère patience, endurancen dons de professeur et d'instructeur de toute sorte, plaît à la première adolescence. Il faut aussi noter que dans la vie courante, dans ses rapports avec l'argent, Gabriel fait preuve d'une remarquable absence de sens pratique en regard de ses propres intérêts, heureusement compensée par une chance singulière dans toutes les affaires de justice où l'on chercherait à l'entraîner (Jupiter en VII trigone du Soleil). Il gagne généralement tous ses procès.
Mais j'en viens à l'essentiel, qui est l'écriture. Elle est l'expression de l'homme, de l'artiste et toute entière sous l'influence de la Lune. Maîtresse de la maison I, elle-même en II, conjointe au noeud descendant, elle est son être psychique, elle est aussi la veilleuse présente au petit matin à la lueur de laquelle l'écrivain élabore ses romans, essais, journaux, dans lesquels le style rassemble l'homme et sa vie, mais encore avec les amours le désenchantement et la mort. Cette Lune à 29°19' des Gémeaux, prête à entrer dans son trône du Cancer, a conduit l'artiste à se prendre lui-même comme lieu, comme sujet, comme objet de son théâtre. Gabriel Matzneff écrivain ne cesse de créer l'homme Gabriel Matzneff, et l'opération est tout à fait réussie. Il y a beaucoup à apprendre de qui se cherche si bien.
La fortune, surtout immense et mal acquise, a bien peu de chance de fondre sur lui, cependant elle ne lui fait jamais défaut : Part de Fortune dans le Cancer en maison III, celle de l'écriture précisément.
Les honneurs, surtout les grands, sont pour l'avenir, de plus grands succès aussi (1994-1996), à remarquer toutefois que le Milieu du ciel progressé passait sur son Jupiter dans l'été 1981 et que c'est à ce même moment que sortait aux éditions de La Table Ronde un de ses livres les plus significatifs : Ivre du vin perdu.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page