Les Nouvelles Chroniques de Gabriel Matzneff


Salut au guerrier terrassé

Chronique du 24/10/2011

C’est en Suisse, dans un hôtel de Sion, où j’étais venu assister à l’avant-première du beau film qu’Emmanuelle de Riedmatten a consacré à mon amie Carole Roussopoulos, qu’insomniaque, allumant la télévision en pleine nuit, j’ai vu sur une chaîne italienne les premières terribles images du lynchage et de l’assassinat du colonel Kadhafi, puis celles, abjectes, de la profanation de son corps mutilé, sorte de Piazzale Loreto à la libyenne qui m’a rappelé, affreusement, les corps suppliciés de Mussolini et de ses proches pendus par les pieds à un crochet de boucherie.
Toutefois, ce n’est qu’ (...)
Lire la suite

Commentaires : 82

Sur deux discours

Chronique du 26/09/2011

Le discours sur les fondements de la politique qu’a prononcé le 23 septembre dernier, à Berlin, devant les parlementaires du Bundestag, le pape de Rome Benoît XVI, est un texte d’une importance extrême que, si j’étais professeur de philosophie dans une classe de terminale, je ferais assurément étudier à mes élèves. En France, il est passé quasi inaperçu. Même le quotidien catholique La Croix, que j’ai acheté spécialement à cette occasion, n’en a publié que de brefs extraits ! Je ne lis, hélas, pas l’allemand et, en définitive, ce fut grâce au quotidien romain Il Foglio que je (...)
Lire la suite

Commentaires : 109

Les brûleurs de livres

Chronique du 09/09/2011

En ce mois de septembre où le monde entier célèbre avec émotion les 16 et 17 septembre 1982, l’anniversaire du massacre de Sabra et de Chatila… Ah non, pardon, je me suis trompé, c’est un autre massacre de septembre qui, seul, émeut nos belles consciences et mobilise les media, mais je crois que je suis mal parti, je vais encore m’attirer des reproches, je préfère changer de sujet, c’est plus prudent.
Mon excellent ami Bernard-Henri Lévy nous expliquant depuis des semaines que les révoltés libyens sont des laïcs épris de démocratie à l’occidentale, je suis surpris de ce que chaque fois (...)
Lire la suite

Commentaires : 64

Un livre pour l’été

Chronique du 05/08/2011

J’ai du plaisir à faire partager mes enthousiasmes. Parmi les écrivains français de ma génération, je suis sans doute celui qui rend le plus volontiers hommage à ses maîtres, à ses intercesseurs, à ceux qui l’ont aidé à se connaître soi-même, à devenir celui qu’il est. Certains de mes confrères, par crainte de paraître moins originaux, répugnent à publier leurs dettes. Ils ont tort et, en agissant ainsi, prouvent qu’ils ne sont que des seconds couteaux, des médiocres, car les vrais créateurs, eux, savent ne pas être nés ex nihilo, aiment à s’inscrire dans une famille spirituelle, esthétique. (...)
Lire la suite

Commentaires : 279

Lettre à l'Agessa

Chronique du 28/05/2011

Lettre à l'Agessa (Association pour la gestion de la sécurité sociale des auteurs.)

De retour de l’étranger, je trouve dans mon courrier votre lettre du 3 mai 2011. J’ai cru d’abord à un canular, à un pastiche de Kafka. J’ai soixante-quatorze ans, je suis un des écrivains français les plus connus de ma génération, j’ai publié huit romans, deux recueils de poèmes, trois récits, douze essais, douze tomes de mon journal intime. Durant les seules cinq dernières années, j’ai publié deux romans (dont l’un a failli avoir le prix Renaudot), deux tomes de mon journal intime, un recueil d (...)
Lire la suite

Commentaires : 207

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page