Les Nouvelles Chroniques de Gabriel Matzneff


Réponse à un lecteur, professeur de lettres, qui m’écrit vouloir se donner la mort

Chronique du 29/08/2010

Cher Monsieur,
Je viens de recevoir votre lettre et je vous remercie de l’intérêt que vous y témoignez pour mon travail. Je suis cependant attristé par son ton sombre, désespéré.
La vie est une aventure captivante et, puisque vous lisez mes livres, vous savez qu’ils sont tous animés par une extrême gourmandise de la vie, de ses plaisirs, de ses passions.
Dans La Diététique de lord Byron, qui est parmi mes essais un de ceux où j’ai mis le plus de moi-même, je montre que la diététique, ce n’est pas seulement le souci de se maintenir en bonne forme physique ; que ce (...)
Lire la suite

Commentaires : 16

Flaubert, au secours !

Chronique du 16/08/2010

En ces jours de l’Assomption, (comme disent les catholiques) ou de la Dormition (comme disent les orthodoxes) de la Vierge Marie, on a plus que jamais chanté dans les églises de la chrétienté ce superbe chant du Magnificat où la Mère de Dieu nous annonce que Celui-ci « a dispersé les superbes, renversé les puissants et élevé les humbles ».
Curieusement, c’est cette période bénie du mois d’août que le gouvernement français choisit pour opérer des rafles parmi ces plus humbles parmi les humbles que sont les Rom, pour ressortir ces serpents de mer de l’extrême-droite que sont la d (...)
Lire la suite

Commentaires : 108

L’hommage à Carole

Chronique du 24/01/2010

Pour Paul, Alexandra et Géronimo



J’espère que les lectrices et lecteurs parisiens de ce site auront été très nombreux à assister, le vendredi 22 janvier, à la soirée d’hommage à Carole Roussopoulos, organisée au théâtre Sylvia-Monfort, rue Brancion. Et, s’ils ont pris cette heureuse décision, je suis certain qu’ils partagent avec moi la certitude d’avoir vécu un moment rare, d’être dépositaires d’un trésor très précieux.
Je ne crois pas au hasard, je crois en revanche aux signes, et le fait que mes dernières chroniques publiées sur ce site aient é (...)
Lire la suite

Commentaires : 96

Georges Lapassade

Chronique du 11/01/2010

Ceux qui ont lu Carnets noirs 2007-2008, paru en 2009 aux Éditions Léo Scheer, savent que mon vieil ami Georges Lapassade est mort le mercredi 30 juillet 2008 et qu’en décembre de la même année j’ai, avec Edgar Morin et René Schérer, pris part à un colloque lui rendant hommage. Pour ma part, m’appuyant sur mon journal intime de cette époque, Vénus et Junon, j’avais évoqué nos aventures tunisiennes. Voici le texte inédit de cette causerie.


Souvenirs tunisiens


Tunis, 3 janvier 1966. Je m’installe à l’hôtel Claridge, avenue Bour (...)
Lire la suite

Commentaires : 93

Che c’è dentro di me

Chronique du 11/09/2009

Le 12 août 2009, le quotidien romain Il Foglio a publié sur une pleine page ce texte de Gabriel Matzneff, le faisant précéder du chapeau suivant :

Cet article est écrit dans le parfait italien d’un grand écrivain français, et nous ne nous sommes pas permis d’y faire de stupides corrections.



Che c’è dentro di me


Estate 2009. Lido di Venezia. Le strade bruciano sotto il sole. Nel cinema l’aria condizionata diffonde una gradevole frescura, ma la sala gremita di ragazzini e ragazzine tra undici et sedici anni pr (...)
Lire la suite

Commentaires : 83

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page