Les Nouvelles Chroniques de Gabriel Matzneff


Macron et Mélenchon, même combat ?

Chronique du 27/06/2017

Nous sommes nombreux qui déplorons d’avoir été privés, au second tour de l’élection présidentielle, d’un débat entre Macron et Mélenchon. C’eût été le bel entretien de deux lettrés, de deux civilisés ; le duel de deux gentilshommes ; une leçon de dialectique républicaine à l’usage des jeunes générations.

Partisans déconfits de Mélenchon, nous puisons un réel réconfort dans son entrée à la Chambre des députés. Certes, le Palais-Bourbon n’est pas l’Élysée, mais c’est une chaire d’où un tribun peut se faire entendre et s’inscrire dans la mémoire de la Nation. Le temps passe, mais les noms de Mirabeau, de Danton, de Lamartine, d’Albert de Mun, de Jaurès, de Tixier-Vignancour nous demeurent familiers et leurs célèbres voix ne cesseront jamais de résonner entre les murs de l’Assemblée nationale.

Dans l’ancienne Rome les tribuns étaient les magistrats chargés de défendre les droits et les intérêts du peuple. Nous avons appris cette définition en classe de latin, à l’âge de dix ans, et nous ne l’avons pas oubliée tant sa force et sa concision nous frappèrent. Une pareille définition suffit à infuser à un cœur généreux le goût de la res publica, des batailles civiques.

Je suis persuadé qu’en ce qui regarde le code du travail, les droits acquis, la défense des salariés (soit dit par parenthèse, moi qui n’ai jamais reçu le moindre salaire, je m’étonne qu’on parle toujours de la défense des salariés, jamais de celle des infortunés citoyens qui ne le sont pas), Jean-Luc Mélenchon saura, de sa voix de bronze, combattre les sectateurs du libéralisme et du cynisme capitaliste. Sur ce point, nous pouvons lui faire confiance, nous aurons droit à des joutes oratoires endiablées.

En revanche, pour ce qui touche la politique étrangère, j’imagine que c’est avec une certaine perplexité que Jean-Luc Mélenchon a lu la longue interview que jeudi dernier le président de la République a donnée à plusieurs quotidiens européens. En effet, Emmanuel Macron, présenté par ses adversaires durant la campagne électorale comme le candidat des Etats-Unis, y exprime sur les catastrophiques guerres américaines d’Irak, d’Afghanistan, de Libye, de Syrie les idées qui furent toujours les nôtres, que nous fûmes un certain nombre à défendre dans les colonnes du Point, que Jean-Luc Mélenchon fit siennes lors de ses deux campagnes présidentielles, en 2012 et en 2017.

Pour ceux qui n’auraient pas lu cette interview d’Emmanuel Macron, je recopie ici les lignes de mon journal intime qu’elles m’ont inspirées :

Jeudi 22 juin.
Au Corriere della Sera, longue interview d’Emmanuel Macron.
« L’Europe n’est pas un supermarché, c’est un destin commun. »
C’est exactement ce qu’à Prague, l’été 1964, j’écrivais dans mon journal intime ; ce que l’année suivante j’écrirai dans mon premier livre, Le Défi.
L’Europe des marchands de bretelles ; l’Europe de Dante et de Dostoïevski.
Macron a dit également ceci que je pourrais signer :
« La France n’a pas pris part à la guerre d’Irak, elle a eu raison ; et elle a eu tort de faire la guerre de Libye. Le résultat de ces guerres a été la destruction de l’Etat et le pullulement des groupuscules terroristes. »
Quant à Bachar El Assad, Macron pense, comme moi, que c’est le peuple syrien, et non les puissances étrangères, qui décidera s’il reste au pouvoir ou s’il doit se retirer.
Cette communion de vues me réjouit.

Voilà ce que j’ai noté jeudi dans mon carnet noir. Si Jean-Luc Mélenchon tient, lui aussi, son journal intime, il aura sans doute écrit la même chose. Je suis impatient d’entendre son premier discours de politique internationale à la tribune du Palais-Bourbon.

Gabriel Matzneff
www.lepoint.fr
26 juin 2017


Commentaires

1 - Le 28/06/2017 par Merci !

2 - Le 28/06/2017 par Hervé

"les lignes de mon journal intime", "ce que j’ai noté jeudi dans mon carnet noir" ???

Le Carnet Noir reprend des couleurs ?

3 - Le 29/06/2017 par [Spam supprimé]

4 - Le 01/07/2017 par " La France..

.. a eu tort de faire la guerre à la Lybie". Pour moi non, car là au moment donné, le coeur chaud et instinctif avait des raisons que la froide raison de calculs ou pronostics ne pouvait comprendre(jy)

5 - Le 01/07/2017 par à 4

Lire Libye et non Lybie

6 - Le 04/07/2017 par Peut on..

.. espérer prochainement une légère ou discrète visite des dames lectrices du site de Monsieur Laganier ? leur absence provoque un état d'alerte permanent imprégné d'avance de la joie de les revoir. Pourvu qu'elles resurgissent..

7 - Le 04/07/2017 par Une damoizelle de la Côte Belgique...


"Macron et Mélenchon, même combat ?", titre la plaisante Chronique du Bénitier de notre attentif et subtil Gabriel Matzneff, au journal Le Point à la date du 26 juin (2017).

Comment dire ? Pour la part qui me concerne, il faut ab-so-lu-ment que je le dise à Peut-on du # numéro 6, tant j'en éprouve, soudain, l'envie irrésistible... Voici.

— Hier, lundi 3 juillet 2017, pendant que divers intrigant(e)s s'écharpaient allègrement sur un "réseau-social" (social tu-parles !) de faux-culs suffisants et mal-polis, mon petit me, après avoir écouté avec une attention très soutenue (durant une heure trente minutes) l'allocution du jeune nouveau président des Français - le jeune surdoué Emmanuel Macron - je n'ai pu m'empêcher de relever que l'homme donnait tout simplement le ton. Alors que dès lors, ses détracteurs sont, trois fois hélas, loin d'être dotés d'une "oreille absolue" en matière de musique hautement classique...

8 - Le 04/07/2017 par Incise...

Rubrique : LAPSUS ?

N.B. Car chez wikipoèmes, VITE un clic dans le LIEN URL ci-dessus - 20081 c'est beaucoup d'années ! -

9 - Le 05/07/2017 par Merci !

d'être revenues. Ca en devenait tristounet. Vous êtes des rayons de soleil

10 - Le 05/07/2017 par Si vous le dites...

Chère ou cher Merci du numéro 9, si vous le dites...

Juste encore un petit mot à propos de "la petite musique" (sic) du nouveau président Emmanuel Macron, son rôle, ses missions (cf le com. 7).
— La cérémonie en hommage à Madame Simone Veil et l'allocution d'une heure trente minutes qui s'en suivit aux Invalides, ce matin, ne furent-elles un réel en-chante-ment ? B.C.

11 - Le 05/07/2017 par Oui,

Très émouvant,cette cérémonie que j'ai suivie sur sur la page d'accueil FB. Et bouleversé par l'hommage de son fils.Tout était composition de grandeur, simplicité,chaleur.l'évocation de son passé de déportée retracé soit par elle-même, ou par d'autres, comme ce matin, me pénètre toujours d'émotion silencieuse et grave.
Comment peut-on parler avec mépris, dédain ou légèreté de ce grand coeur, qui n'a été que Amour !

12 - Le 05/07/2017 par DOUZE à 19 : 13 '

... FB-FBK - vous dites, cher Oui du numéro 11 ? Pour ma part, en ce moment, j'avoue que toutes ces langues de vipère du web me pompent l'air "grave" (sic). Voire copieusement, onvadire ()...

— En aparté.

Le bibliophile matznevo-matzneffien-matznèvien que vous semblez soudain être devenu, va-t-il souscrire - ou a-t-il déjà souscrit ? - au recueil des 64 poèmes érotiques inédits intitulé : "LES EAUX DU LÉTHÉ" prévu pour le 1er septembre ? Ah ! si j'étais riche, j'en réserverais mille et cent !

13 - Le 05/07/2017 par Je n'ai pas trouvé..

.. d'info chère grand numéro DOUZE, dans ma bibliothèque du net à ce sujet. A part, ce lien. Mais l'adolescent émerveillé que je suis, ne me semble pas encore assez mûr pour bien contrôler tout ce genre. Peut-être, quand je murira davantage

14 - Le 06/07/2017 par Mais enfin !

Cher numéro XIII en 13, je vous parle de la poésie de Gabriel Matzneff, et voilà que vous nous emmenez chez son ami, l'éditeur Philippe Sollers ? Si vous souhaitez en savoir davantage, envoyez donc un émile privé à la famille nombreuse de qui vous savez... Le temps presse.

15 - Le 06/07/2017 par Anagramme

☼ À la dame numéro # 7 du 4-7-2017. Justement, la nouvelle Chronique de Gabriel Matzneff vient de paraître en ce jeudi. Le chemin vers son Italie chérie est logé sous l'URL de ma tête.

16 - Le 06/07/2017 par Mini Contribution

Itou (cf le lien URL (facultatif) ci-devant.

17 - Le 06/07/2017 par Victor D

Merci, Anagramme. À demain et dormez bien ♫ ♫ ♫

18 - Le 07/07/2017 par jy

19 - Le 07/07/2017 par jy

Pensez-vous que la vidéo ci dessus,est bien celle du spectacle auquel a assisté Monsieur Matzneff (Ier O7 2O17)

20 - Le 07/07/2017 par Une petite réponse ?

S'il vous plait ???

21 - Le 07/07/2017 par Comment . . . (1)

.. savoir, cher XIX ? Mais dans le cas présent, il me semble qu'en nous livrant librement son courroux d'homme généreusement affecté par l'injustice du sort tragique réservé aux "migrants" d'Italie et d'ailleurs, c'est par le canal de l'intense émotion que lui procura l'opéra sublime de Mozart (1) durant son séjour italien de travailleur infatigable, que Gabriel Matzneff nous révèle le fond de sa pensée la plus profonde, avec cette gracieuse légèreté "mozartienne" qui lui est tellement coutumière. Ce que, en outre, il me semble, est et sera toujours la patte griffée de son étonnante singularité.
À ce jour, j'ose le répéter avec assurance et fermeté : une singularité probablement légendaire.

22 - Le 07/07/2017 par Grandement Merci

de votre élevée et jolie réponse

23 - Le 07/07/2017 par Crénom,

Le Sandre n'imprimera que 110 exemplaires des Eaux du Léthé ! Ils se vendront sûrement à un prix astronomique. C'est décidé, je vais mettre en vente mon petit studio de Belleville pour en acquérir un. Je dois bien ça au cher Gab la Rafale que le dernier haïku visuel de Roland Jaccard nous a montré en pleine forme.

24 - Le 07/07/2017 par Anonyme

À Crénom du XXIII au 07/07/2017. Pourquoi donc dites-vous 110 exemplaires ? D'abord, qu'en savez-vous ? Vous devez radoter ou prêcher le faux pour connaître le vrai, non ? (Il s'agit encore d'un de ces forts agaçants penchants tout féminin, il est vrai, qu'il paraît). Or, nous ne sommes le 8 juillet 2017 - 02:33' - et la clôture de la souscription n'est prévue que pour le premier septembre 2017. Ainsi donc, Madame ou Monsieur, ne vous avancez pas aveuglément dans le registre de l'ironie inutilement suspecte...

25 - Le 07/07/2017 par Lire..

.. que le 8 juillet

26 - Le 07/07/2017 par Crénom

à l'anonyme du 24 : un petit clan, dont vous ne semblez pas être le membre le moins actif, a, depuis des années, pris le contrôle des commentaires de ce site et s'échine à décourager tout nouvel intervenant d'y prolonger son séjour. Eh bien, puisque vous tenez tellement à rester entre vous, bonsoir !

P.S. Pour info, voici le texte de la notule publiée dans L'Obs du 8 juin dernier (rubrique de Delfeil de Ton) : "Pour paraître en septembre, aux Editions du Sandre, de Gabriel Matzneff , « les Eaux du Léthé », recueil de poèmes érotiques inédits (1959-2016), tiré à 110 exemplaires."

27 - Le 08/07/2017 par Ne vous disputez pas !

Vous êtes plus enfant que moi !

28 - Le 08/07/2017 par Vous avez raison,

Cher XXVII, merci de votre rappel à l'ordre... Mais que voulez-vous ? Je n'ai pas pu m'empêcher de m'emporter tout rouge en aveugle lorsque j'ai vu que le Crénom du XXIII se permettait d'ironiser sur la prétendue (?) vente de son studio de Belleville pour souscrire au recueil des poèmes érotiques de Gabriel Matzneff. Selon mon avis, tout en espérant, bien entendu, me tromper, cela ressemblait trop à la réaction d'un vieil envieux jaloux. C'est tout !

29 - Le 08/07/2017 par Merci Crénom

pour ces images d'un Gab la Rafale radieux auxquelles nous renvoie votre 23. Roland Jaccard a raison : quelle jeunesse ! quelle élégance ! (et combien pathétique nous semble l'autre grinchieuse qui macère dans sa bile. Peine perdue, cette triste figure ne nous gâchera pas notre été !)

30 - Le 08/07/2017 par Jean

Bonjour à toutes et à tous. Au moment où Télérama évoque "Messe pour le temps présent" et cite Béjart et Belda, cette image, rare je crois, et, j'imagine, chère au Maître, peut-être...

31 - Le 10/07/2017 par Ariane

Monsieur Crénom pourrait tout d'abord commencer par mettre des majuscules au début de ses phrases avant d'insulter mon amie qui avec enthousiasme nous fait aimer chaque jour davantage Gabriel Matzneff.
Si ce site l'importune, d'autres existent où il pourra déverser à loisir sa bile.

32 - Le 12/07/2017 par Charles de B

À la bonne-heure - bonheur - chère Ariane !

33 - Le 13/07/2017 par token pour cam4

Melanchon n'est pas un candidat de gauche mais plutot de droite. Voyez sa campagne de 2012.

34 - Le 24/07/2017 par LewisJames

I was very pleased to find this web-site. I wanted to thanks for your time for this wonderful read!! I definitely enjoying every little bit of it and I have you bookmarked to check out new stuff you blog post. Taruhan Olahraga Tips Taruhan Olahraga Trik Taruhan Olahraga


Ajouter un commentaire


Nom ou pseudo :

Email (facultatif) :

URL (facultatif) :

Commentaire :

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page