C'est la gloire, Pierre-François !

C'est la gloire, Pierre-François!

Par Francis Matthys, La libre Belgique, 12/07/2002

Après "Le Sabre de Didi" (1985) et "Le Dîner des mousquetaires" (1995), un troisième recueil de textes publiés entre 1962 et 2001 par Gabriel Matzneff (Neuilly, 12 août 1936). Articles polémiques et religieux, oraisons funèbres, portraits d'amis, chroniques sur la littérature et le cinéma, lettres inédites, conférence : des pages souvent étincelantes, d'une intrépide sincérité, miroirs d'un casanova pétri de culture grecque et latine, que son indépendance d'esprit et de comportement a auréolé de soufre. Un sage (chantre de la vita beata chère à Sénèque et à Lucrèce) et un dandy qui paie cher sa réputation d'infatigable séducteur de jeunes filles ; ainsi, dans "L'Infini", l'auteur provocant d'"Un galop d'enfer" et des "Soleils révolus" écrira-t-il en 1997 : "J'ai le bizarre privilège d'être calomnié par des gens qui ne m'ont pas lu, ou qui ne m'ont lu qu'en diagonale, qui ne savent rien de moi que les rumeurs ou les ragots de la malignité publique". Des textes consacrés à François Mitterrand ou à la religion orthodoxe, à Hergé ("qui était en quelque sorte mon père spirituel") ou à Cioran, aux événements du 11 septembre 2001 ou à Arrabal à qui M(atzneff) le maudit s'adresse en mars 1996 : "Nous passons, toi et moi, pour des auteurs scandaleux. Or, dans ce Paris cynique et blasé, où tout le monde ressemble à Voltaire, nous sommes presque les seuls à être tourmentés par Dieu, à aimer la théologie, à mêler les égarements du sexe aux sublimités du divin".
Simultanément, dans la collection de poche "La petite vermillon", reparaît le tout premier livre de GM, "Le Défi", publié en 1965, augmenté d'une quatrième préface pour cette nouvelle édition. Un recueil de textes hétéroclites qui contient notemment "Le suicide chez les Romains" (1959), essai dont ne se lassait Montherlant.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page