La passion Francesca

Matzneff, moi par moi

Par Philippe de Saint Robert, Le Figaro Magazine, 06/06/1998

Romancier, essayiste, diariste, Gabriel Matzneff tourne avec un art inégalé, qui en agace plus d'un, autour de l'étrange métier d'écrivain qui poursuit, à travers les sensations les plus contradictoires, une oeuvre où le "moi" est offert au regard sans retenue et pourtant avec une subtile pudeur. Nous sommes en permanence entre Henry de Montherlant et Georges Bataille.
Ces pages de journal sont anciennes, mais leur publication s'est fait attendre car l'auteur avait, en 1981, avec Ivre du vin perdu, tiré un roman de cette période de sa vie. C'est l'histoire d'une de ces passions qui nous rendent esclaves un moment, oscillant entre le somptueux de l'exaltation et le sordide de certains détails. En ce temps de toutes les transgressions, il faut bien que Matzneff serve à la tartufferie rentrée de quelques-uns. Il convient donc d'avertir que ces pages de journal doivent être comprises aujourd'hui à la lumière de celles publiées en 1993 sous le titre La Prunelle de mes yeux, livre qui "aurait pu s'intituler la Conversion de Don Juan", où l'on "voit un libertin renoncer à sa vie dissolue" ; l'auteur ajoute "pécheresse".
On sait en effet que ce qui touche les uns et déroute le plus les autres, chez Matzneff, c'est ce que notre époque ignorante croirait à tort être une confusion entre le religieux et le profane, alors que souffrance et bonheurs s'y confondent tout naturelllement, c'est à dire s'y éclairent. Ange et diable, Francesca pert et sauve un Matzneff qui, comme l'écrit Thierry Lévy dans sa préface, "à chaque mot, à chaque ligne, met la vie en balance avec l'oeuvre". Et comme les passions excessives font des êtres nos miroirs, l'auteur, qui se sait lui-même ange et diable mais allume tour à tour chaque partie de lui-même, nous rend en fait notre propre miroir, où nous devinons notre part d'inavouable. D'où quelques récriminations que Matzneff n'a cessé d'affronter avec courage.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page