Calamity Gab

Calamity Gab

Par Alfred Eibel, Valeurs Actuelles, 14/05/2004

Ce dernier tome du Journal de Gabriel Matzneff mêle une fois de plus honnêteté, lucidité, sincérité, au point qu’on peut dire qu’il fourbit les armes de ses adversaires. Mais un journal n’est pas un plaidoyer. Traversé par “la fureur des conquêtes”, celui-ci révèle des amitiés fortes, des attachements durables et, soulignons-le, il est exempt de méchancetés, pourtant caractéristiques du genre. Quête du plaisir, rencontres d’écrivains, dîners en ville, voyages, tout est bon pour échapper à la laideur du monde, à sa bêtise afin de ne désirer, ressentir, éprouver que les seuls instants de bonheur. L’écrivain encaisse les moments exaltants, les déceptions et les trahisons avec stoïcisme, se perd dans la boisson, se reprend, parle de diététique, se discipline. Cette vie-là, il se l’est choisie en toute lucidité, une vie intrépide, fatigante, “caracolante”. Matzneff passe des délices d’alcôve à l’écritoire, et inversement. Croire ou ne pas croire au soulèvement des passions, s’investir ou pas dans une passion aux allures dévorantes, autant de questions que pose le journal.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page