Vous avez dit métèque ?

Vous avez dit métèque ?

Par Pol Vandromme, Valeurs Actuelles, 06/11/2008

Russe blanc et écrivain français reconnu, partagé entre le culte de Dionysos et celui du Ressuscité, entre l’appétit du bonheur et la volonté d’assurer son salut, résolu à éprouver ses parties nobles presque autant que ses parties basses, Gabriel Matzneff a mis une sorte de coquetterie non seulement à avouer, mais encore à entretenir les pointes les plus extrêmes de ses diversités. Il y a parfois du dandysme dans sa démarche, mais presque toujours au-delà des jeux subtils de l’homme de lettres, avec ce souci aristocratique de déplaire, le naturel éduqué d’un esprit libre. Vous avez dit métèque ? rassemble les chroniques, de Combat au Monde, en passant par la Nation française de Pierre Boutang, et constitue comme le bilan d’un demi-siècle de vie publique. Avec les recueils qui le précèdent (comme Maîtres et Complices et C’est la gloire, Pierre-François !), ces textes brefs et denses portent le mieux à son point d’équi­libre un talent contrasté, en même temps qu’ils révèlent les constances d’une nature sensible au travers de ses préoccupations familières. Gabriel Matzneff n’est jamais là où le confor­misme feint de l’attendre, mais s’il surprend, et quelquefois scandalise, c’est pour justifier par la synthèse de ses contradictions l’authenticité de son personnage. Gabriel Matzneff croit à juste titre que tout a été dit, mais qu’un grand auteur renouvelle par un style personnel les lieux communs. C’est par là, par les modulations de son chant profond, qu’il nous touche, nous retient et nous fait partager ses goûts (de Tintin à Dumas), apparemment frivoles, mais qu’une passion sans démagogie et une langue sans scories imposent comme des défis à la modernité insane.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page