Vous avez dit métèque ?

Vous avez dit métèque ?

Par Florent Georgesco, Blog des Editions Léo Scheer, 24/10/2008

Sur le site des Editions Léo Scheer, la réaction de Florent Georgesco à la publication de Vous avez dit métèque ?

Le nouveau Matzneff est en librairie depuis hier. Il s'inscrit, au sein de cette oeuvre capitale et désormais prolifique, dans la veine des recueils hybrides, virevoltants, mousquetaires qui, du Sabre de Didi à C'est la gloire, Pierre-François ! ou Yogourt et Yoga viennent rappeler à intervalles réguliers que le romancier, le diariste, le poète, l'essayiste Matzneff est aussi l'un de nos plus brillants polémistes et chroniqueurs.

Cent sept chroniques sont ici réunies, du premier article jamais publié par notre auteur, alors en culottes courtes, aux textes les plus récents, notamment issus du site matzneff.com, la presse actuelle n'ayant ni la liberté ni sans doute le goût dont Combat ou Le Monde ont donné des preuves devenues étonnantes à l'époque où ils faisaient de l'auteur des Moins de seize ans leur chroniqueur vedette. Elle préfère désormais les experts mous (et particulièrement ceux qui se trompent systématiquement, nous sommes en ce moment payés pour le savoir, si j'ose dire). Mais les lecteurs de Gabriel savent où le retrouver, et ne renoncent pas à ce bonheur, que je vous invite à découvrir.

Une dernière chose. J'ai voulu, dès le premier numéro, que La Revue Littéraire, elle, accueille largement, autant qu'il le désirerait, Gabriel Matzneff. Cela nous a valu quelques très beaux moments, qui ont beaucoup contribué, selon moi, à donner à cette revue son ton et sa couleur. De cela, je ne le remercierai jamais assez. Mais voici que de plus, il rend notre collaboration consubtantielle à son oeuvre, puisque tous ces textes se retrouvent dans Vous avez dit métèque ?, aussi bien La Charcuterie de la rue de la Tête que notre entretien, L'Épitomé du carbonaro, et Boum, quand notre coeur fait boum ! comme Montherlant, un compagnon de route. Dire que j'en suis touché serait faible. Encore n'était-ce que le début d'une aventure éditoriale dont la suite, vous le verrez, réserve de belles surprises : je n'ai pas fini de remercier.

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page