L'œuvre de Gabriel Matzneff : les Courriers Electroniques

L'émile, missive électronique, est un genre litteraire nouveau. Il succède au poulet, au billet, au pneumatique de jadis ; il suit, tel un sismographe, les variations de l'humeur, passe en un éclair de la colère à la joie, de la tendresse à la haine, du futile au sérieux, de l'enthousiasme au désenchantement.

Les Emiles de Gab la Rafale



Editions Léo Scheer
2010

Résumé

Ce livre est le premier pour lequel je n’aurai noirci ni carnet, ni cahier, ni feuilles volantes (...) ; dont il n’existe aucun manuscrit. C’est mon premier bébé de l’ère virtuelle, mon premier bébé électronique. Les Émiles de Gab la Rafale sont aussi le premier livre où les mots jaillis de mon cœur et de mon cerveau, les soubresauts de mon humeur volage, sont datés à l’heure, à la minute près : ce n’est pas un livre, c’est un électrocardiogramme, un sismographe. Je l’ai baptisé roman (...) parce que cette vie bariolée, contrastée, me semble aussi romanesque que la plus ingénieuse des fictions.

Critiques, portraits et interviews
Retour en haut de la page

Les nouveaux Emiles de Gab la Rafale



Editions Léo Scheer
2014

Résumé

L’émile, missive électronique, est un genre littéraire nouveau. Il succède au poulet, au billet, au pneumatique de jadis  ; il suit, tel un sismographe, les variations de l’humeur, passe en un éclair de la colère à la joie, de la tendresse à la haine, du futile au sérieux, de l’enthousiasme au désenchantement.
De ce carquois électronique jaillissent des flèches dont l’immédiateté est exigeante  : le trait doit être parfait, car il est irrémédiable. Flèches d’amour décochées aux amantes  ; flèches sur l’art de vivre et de mourir destinées aux amis  ; flèches au curare contre la politique française en Libye et en Syrie, les va-t-en-guerre de la droite dure et de la gauche molle  ; flèches frondeuses qui criblent les quakeresses de l’imbécile ordre moral.
Un livre bigarré, bagarreur, libertaire, contradictoire.

Critiques, portraits et interviews
Retour en haut de la page

Site Gabriel Matzneff - V. 2009 •
internautes connectés au cours de la dernière heure • Retour en haut de la page